Le monastère de San Catarina


Sans eau, sans gaz, sans éléctricité...

Nous sommes dans le nord de l'Espagne, en province de Catalogne, zone touristique par excellence.
A plus ou moins 50 km de la France, se trouve une zone touristique; Un vrai paradis de sports nautiques en tout genre.
Dans la baie de Roses, entre l'Escala et l'Estartit (L'usine à plongeurs) se trouve bien caché dans la montagne un splendide monastère qui n'est pas accèssible aux visiteurs.


A partir du village de Bellcaire, on trouve un petit panneau au bord d'une route secondaire peu utilisée par les estivants indiquant l'endroit convoité.
Ma curiosité m'a poussé a suivre le chemin indiquéen mauvais état.
Après plusieurs kilomètres, la route sest mise a grimper et je suis arrivé sur place.

Dans le Saint des Saints.

Le monastère a été construit en 1327.
Il fut pendant une très longue période abandonné Mais par chance, une association a entrepris des travaux de rhéhabilitation.
Un groupe éléctrog&egrav;ne a été installé, permettant ainsi l'éclairage des locaux et le fonctionnement des frigos.
En tant normal, l'ouvrage est fermé au public, mais pendant une journé du mois de juin, j'ai eu la chance de pouvoir visiter cet endroit.
Chose surprenante, il n'y avait que de très rares visiteurs, comme si le monastère avait été oublié...

L'unique route d'accès carrossable débouche en contrebas de la façe avant de la bâtisse.
La premiè impression que l'on ressent c'est un incroyable calme et l'aspect banal de l'édifice.
La petite porte a double battant sert d'entrée à la chapelle.



Un petit tour derrière - Là ou nous allons rentrer - montre un aspect tout aussi banal que la façade avant.


Il ne nous reste plus qu'a rentrer.
Seul chemin possible : Un court escalier qui nous amène dans une pièce qui fait toute la longueur du bâtiment, et, est aussi assez large.
Je présume qu'elle a du servir de salle de réunion mais surtout de prière.



De chaque coté du couloir on trouve des portes qui donnent le plus souvent sur des cellules.


Toujours depuis le grand couloir, une autre porte nous permet d'admirer le réfectoire.


Proche de l'entrée, une autre pièce servait pour l'occasion de bar.

De ce même local un escalier donne accès au niveau inférieur et débouche dans la sacristie.

Pour rappel, la sacristie est l'endroit ou le prêtre prépare la messe, mais aussi ou sont entreposés les divers vêtements pour l'office mais aussi des objets du culte.
On y trouvera aussi un crucifix que le prêtre salue juste avant et juste après la cérémonie.
En général, on trouvera aussi des photos sous verre de l'évèque dont dépend la paroisse, et, du pâpe.
Il va de soi que même dans un édifice religieux, ce local n'est d'ordinaire pas accèssible au public.

La personne qui gère ce local s'appelle le sacristain; Ce dernier peut être aussi bien pratiquant que la´c.


Il ne nous reste plus qu'a franchir une porte qui nous amène dans la chapelle.
C'est de suite un émerveillement, un régal pour les yeux!
Certes, il-y-a encore du travail de restauration a faire, mais la visite en vallait la peine.
Quelques photos valent mieux qu'un long discours...




Voici maintenant deux photos de l'Autel.
La seconde concerne la décoration juste au dessus.



Une dernière vue montre le balcon et le haut de la porte d'accès exterieure de la chapelle.


Il-y-avait aussi de très beaux tableaux, mais cela n'égalait pas la beauté de ce que vous ai montré.
Ceci est peut-être du aussi à la qualité très relative des photos.

Pour finir, le monastère est dominé par les restes du castell de Montgri qui peut se visiter sans problème.
On y accède à pieds, il domine le payasage de +/- 400 mètres.
Prévoyez de l'eau pour la visite, il faut chaud en été!


Le rail

L'eau

L'énergie

Le fer et l'acier

La mine

Les bâtiments

Les casernes

Les inclassables


Les liens

Les nouveautés

Loi et sécurité

Qui suis-je ?

Courriel